Mise en sécurité

Lorsque l'exploitation est terminée, le concessionnaire doit remettre les lieux en état. En Briançonnais cette " mise en sécurité " pose de nombreux problèmes.


MISE EN SECURITE


Le code minier prévoit que le concessionnaire doit remettre les lieux en état après la fin de l'exploitation. Les concessionnaires étant le plus souvent introuvables, c'est l'Etat, en l'occurrence la DRIRE (ancien Services des Mines) qui s'en charge. Cette mise en sécurité consiste, le plus souvent, à dynamiter les entrées, à récupérer la ferraille et à niveler les lieux au bulldozer.

Les anciennes mines font partie du Patrimoine. A ce titre, elles ne peuvent être détruites sans l'aval du Ministère de la Culture. C'est pourquoi, toutes les destructions ont été précédées d'une concertation entre les parties concernées : Sous-Préfecture, DRAC, DRIRE, communes et Société Géologique et Minière du Briançonnais, l'objectif étant de définir ce qu'il fallait préserver et ce qu'il était possible de détruire.

C'est par ce biais que nous avons réussi à préserver
* 2 galeries particulièrement typiques et complémentaires dans la concession de Roche Pessa,
* la mine des Eduits.

A l'exception de la mine des Eduits dont la réhabilitation est envisagée par la commune de St Chaffrey, et de la mine du Chardonnet qui intéresse la commune du Monêtier les Bains, il ne reste RIEN des autres mines, du moins pour un œil non averti. Mais en 20 ans, l'association a réuni une photothèque considérable sur ce patrimoine.

Retour vers le menu des anciennes mines