les roches des terrains houillers

Les terrains houillers offrent un certain nombre de " figures sédimentaires " qui démontrent leur origine fluviatile.

De nombreuses observations de terrain, démontrent que les terrains houillers proviennent de la consolidation de sédiments fluviatiles :
  • les roches renferment des galets dont la forme est particulière (photo 1).
  • on y voit des restes de chenaux (photo 2) et des laminations (photo 3).
  • les variations de granulométrie liées à des variations de débit sont parfaitement identifiables (photo 4: variation de granulométrie).

Cette hypothèse d'une origine fluviatile permet de comprendre l'origine des autres roches présentes dans ces terrains :
  • les schistes noirs (ou pélites) (photo 5) résultent de la consolidation de "vases" dans les parties un peu stagnantes du fleuve.
  • le charbon provient de la décomposition de la matière végétale qui s'accumule dans certaines zones du fleuve.
Certaines observations permettent aussi de mettre en évidence la "divagation" du lit du fleuve.

3-laminations

Cliquez pour agrandir l'image
  de sable consolidé.

4-variation de granulométrie

Cliquez pour agrandir l'image
  

5-schiste houiller

Cliquez pour agrandir l'image
   
Retour au menu "géologie"

1-grès houiller

Cliquez pour agrandir l'image
   

2-chenaux

Cliquez pour agrandir l'image
    chenaux 1, 2 et 3 emboîtés.