Glissements et écroulements

La fragilité des terrains houillers et des moraines qui les recouvrent, génère des glissements de terrain et des écroulements de blocs.

GLISSEMENTS

Les terrains houillers qui forment l'essentiel du Briançonnais, sont très vulnérables. Dans certaines conditions, ils peuvent former des glissements de terrains. Les parties arrachées à l'amont forment des "niches d'arrachement" (photo 1) reconnaissables au fait que les arbres qui y poussent sont beaucoup plus jeunes que leurs voisins.

Les glissements "rotationnels" sont les  plus fréquents (photo 2)

1- niche d'arrachement

Cliquez pour agrandir l'image
...reconnaissable à la présence jeunes mélèzes.

2- glissement rotationnel

Cliquez pour agrandir l'image
  
ÉCROULEMENTS
Soumises à l'action du gel et du dégel et aux variations brutales de température, les falaises du Briançonnais s'écroulent (photo 3) en libérant de gros blocs de rochers capables de défoncer les murs des maisons (photo 4) et de créer des "trouées" dans la forêt (photo 5).

3- écroulement rocheux

Cliquez pour agrandir l'image
...à Névache.

4- chute de blocs

Cliquez pour agrandir l'image
...aux Salettes.

5- trouée

Cliquez pour agrandir l'image
...dans la forêt des Salettes.
Retour au menu "torrents"